Alerte PANDEMIE

INFOSCORONA VIRUSSUR VOTRECOMMUNESaint Julien Les Rosiers

Alès Agglomération lance un projet alimentaire de territoire.

Jusqu’au 31 décembre 2020, une enquête auprès des habitants de l’agglo doit permettre de cerner leurs habitudes alimentaires d’achat et consommation.
Merci répondre en ligne sur : www.ales.fr/projet-alimentaire ou de remplir l’enquête papier envoyé dans les boîtes aux lettres et disponible également dans chaque mairie de l’agglo.
Il est possible de récupérer la version papier au format PDF sur internet ici :

Etude sanitaire environnementale

L’état va financer les études de l’impact sanitaire et environnemental des anciens sites miniers et industriels de la région Occitanie comme il l’a déjà fait sur un certain nombre de sites au sein de villages cévenols
 
Notre commune est concernée par le secteur de la Roque avec les anciennes mines de pyrite.
 
L’Agence Régionale de Santé (ARS) sera l’autorité compétente pour toutes demandes d’information dans le domaine sanitaire.
 
GEODERIS est l’expert de l’état dans le domaine de « l’après mines ».
 
Le BRGM (Bureau de Recherches Géologiques et Minières) est l’établissement public spécialisé dans la gestion des ressources et des risques du sol et du sous-sol.
 
Une plaquette d’information sera distribuée dans chacune des boites aux lettres des julirosiens dans les jours qui viennent avec les coordonnées de tous ces organismes.
Formation de maçon du bâti ancien

Dans le cadre de la rénovation des anciennes écoles du village, la CERT en partenariat avec la mairie de Saint Julien les Rosiers organise une formation de maçon du bâti ancien spécialisé en éco-rénovation thermique.

DERNIÈRE RÉALISATION DE NOTRE MANDAT, CET AMÉNAGEMENT N’EN EST  PAS POUR AUTANT LE MOINS IMPORTANT.
 
En effet, plus qu’un simple parking, cette réalisation, financée par notre budget communautaire, Vivre en Cévennes ayant la compétence pour ce type d’aménagement, doit s’imposer comme place de village, en s’appuyant sur l’espace Nelson Mandela, point de chute des activités associatives et culturelles. Un espace est donc dédié au stationnement, mais il faudra aussi apprendre à stationner « autrement » les jours de grande affluence. Le parking réalisé au rond point des écoles jouera dans ces moments là un rôle complémentaire. 
 
Aujourd’hui très utilisé aux heures de sorties des écoles, les visiteurs devront également prendre l’habitude de s’y rendre pour les événements organisés à l’espace Nelson Mandela. L’espace stationnement de la nouvelle place conserve toutefois 60 places.
 
Le parvis devant  le complexe est lui agrandi de 700 m2 environ, permettant ainsi de réaliser une esplanade. Cet espace large et ouvert permettra de pouvoir se rassembler, d’organiser des activités (marchés, fêtes, animations…) dans un espace sans circulation de véhicule. Cette zone  fera le lien avec une autre où piétons et cyclistes, pourront circuler en toute sécurité entre la salle et les administrations (écoles, mairie, poste). Une fontaine pourra y prendre place, des espaces seront dédiés aux activités ludiques des petits comme des grands. Un emplacement à proximité du complexe est d’ores et déjà prévu pour la mise en place d’un théâtre de verdure.
 
Les revêtements par zone seront adaptés à l’utilisation mais délimiteront les espaces en gardant un aspect esthétique et architectural (pavés, bétons imprimés et enrobés pour le parking). L’éclairage public a  lui aussi été pensé pour qu’une ambiance différente soit perçue.  
 
Pour pouvoir mettre en musique l’ensemble de nos idées, nous avons fait appel à une équipe pluridisciplinaire comprenant un cabinet d’architecture (AIC à Alès), un bureau d’études VRD (CEREG à Alès) et un bureau d’études pour l’éclairage public (CEDRE à Alès). Cette équipe a assuré la conception de l’ensemble mais aura également le suivi des travaux.
 
D’un point de vu financier, cette réalisation est assumée par la communauté de communes Vivre en Cévennes avec l’aide du Conseil Général du Gard (110 000 € au titre du FDE) et de la Région Languedoc Roussillon (91 000 €). Le montant des travaux est estimé à un peu moins de 400 000.00 € HT qui se répartit en une tranche ferme de travaux et deux tranches conditionnelles (Avenue Mimosas et parvis du complexe). Notre ambition sur cet aménagement est forte, il doit dés sa mise en service remplir le rôle d’une place de village où il fait bon se retrouver… 
 
La proximité des lieux de vie (écoles, mairie, espace Nelson Mandela) devrait l’aider naturellement (et rapidement nous l’espérons) à remplir ce rôle.

Page 1 sur 2

© 2016 - Conception & Réalisation Régis CAMPOS - Philippe BOYER
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe